Menu
Fermer

Le 6 septembre 2016, SESVanderHave a inauguré un nouveau centre R&D: le SESVanderHave Innovation Center (SVIC).

En présence du ministre fédéral de l’Agriculture Belge, Willy Borsus, et de 250 clients et scientifiques internationaux. Ce complexe d'une valeur de 20 millions d'euros est l’un des centres de recherche les plus avancés en matière de technologie de l’industrie sucrière. Le centre comprend 13 000 m² de serres et 2 000 m² de laboratoires.

Plus rapide, plus facile et plus fiable

Rob van Tetering, PDG de SESVanderHave, explique l’importance du SVIC pour l’entreprise : « Des betteraviers de plus de 50 pays, de la Russie aux États-Unis, utilisent nos semences. Cette répartition géographique influence nos variétés de betteraves sucrières. Les climats, types de sols et maladies varient fortement d'un pays à l'autre. Le SVIC nous permet d’analyser tous ces facteurs jusque dans les moindres détails et d’offrir une solution sur mesure. Parallèlement, nous pouvons, indépendamment du temps et de la saison, gérer le climat de chaque compartiment de recherche séparément. De cette manière, nos plantes grandissent de façon plus homogène et ne sont pas « gênées » par les aléas de la météo. Les nouvelles techniques utilisées au SVIC nous permettent de faire des recherches plus rapides sur davantage de plantes : nous pouvons ainsi développer presque deux fois plus de nouvelles variétés, une différence non négligeable. »

Un investissement de 20 millions d’euros

Le SVIC occupe une superficie équivalente à 4 terrains de football. Il comprend plus de 13 000 m² de serres et près de 2 000 m² de laboratoires, et héberge différents départements de recherche, notamment le département de sélection et le laboratoire de recherche sur les maladies. Gerhard Steinrücken, Directeur R&D, explique : Ce sont les départements qui nécessitent le plus de place, car ils doivent examiner de nombreuses jeunes plantes dans une serre au climat contrôlé. C’est pourquoi le complexe est si vaste. Dans les deux cas, les équipes effectuent jusqu’à trois fois plus de tests. C'est un avantage incontestable pour le travail de recherche car plus le nombre de plantes examinées est élevé, plus le résultat est de qualité. »

Recherche sur les betteraves sucrières 2.0

Gerhard Steinrücken continue : « Le SVIC, c’est la technologie de pointe sous verre. Le complexe compte parmi les serres et laboratoires les plus innovants de notre secteur. Une grande partie de nos investissements est dès lors consacrée aux dernières méthodes de recherche et de haute technologie. L’automatisation des différents procédés nous permet d’avancer plus rapidement et les biotechnologies novatrices de disséquer complètement l’ADN de la betterave sucrière pour effectuer une recherche plus ciblée. C'est la recherche sur les betteraves sucrières 2.0. »

Technologie de pointe et écologie vont de pair

Le SVIC est aussi un exemple de projet écologiquement responsable. « Rien n'est plus parlant que les chiffres », ajoute le PDG Rob van Tetering. « Le SVIC récupère plus de 8 millions de litres d’eau de pluie, que nous réutilisons pour arroser nos plantes. Les lampes LED que nous utilisons sont jusqu’à 400 % plus économiques que les lampes ordinaires. De plus, nous faisons le maximum pour réduire l'impact de nos serres sur l’environnement : grâce à des écrans occultants, nous limitons la pollution lumineuse à un strict minimum. »

Confiance en l’avenir, et en l’après-2017

Grâce à ce complexe technologique, SESVanderHave peut continuer à optimiser ses recherches. Rob van Tetering ajoute : « Le SESVanderHave Innovation Center est un instrument indispensable pour notre entreprise, mais aussi pour l’industrie sucrière. Il accroît nos capacités, nous permettant de lancer plus rapidement sur le marché de nouvelles variétésde betteraves sucrières qui offrent un rendement supérieur et qui sont plus résistantes aux maladies. Le SVIC démontre que SESVanderHave croit en la betterave sucrière. »

Fiche technique

Télécharger